NBA SUNDAY GAME : THUNDER@ROCKETS

Alerte MVP ce dimanche soir au Toyota Center de Houston ! Les Rockets accueillent le Thunder d’Oklahoma City. Une confrontation entre deux franchises à l’allure identiques, chacune hyper-dépendante de son franchise-player, et dont la participation à la post-season ne fait plus aucun doute.

D’un côté, Russell Westbrook, l’habitué des triple-doubles, le suiveur du rythme infernal d’Oscar. Le lascar du Thunder tourne toujours à un triple-double de moyenne en saison, et lorgne plus que jamais sur le record de Robertson. S’il compile 7 rebonds et 7 assists de moyenne sur la grosse dizaine de matchs de saison régulière qu’il reste à disputer, l’extraterrestre réussira son pari le plus fou. À ses côtés, Enes Kanter fait parler sa mobilité et son talent offensif, Taj Gibson son impact physique, tandis que McDermott et Oladipo sanctionnent de loin. La constante création de RussWest libère de l’espace pour ses partenaires qui comptent bien tirer profit de la fragilité défensive des Rockets.

À Houston justement, l’utilisation de shooteurs à gogo permet l’application du run and gun cher à Mike D’Antoni. Promu meneur de jeu depuis le début de la saison, James Harden enchaîne lui aussi les triple-doubles. D’un talent indéniable lorsqu’il s’agit de provoquer les fautes et finir près du cercle avec sa main gauche, El Barbudo régale ses coéquipiers par sa vision du jeu assez extraordinaire. Ses passes lasers nourrissent parfaitement les mains de shooteurs d’Eric Gordon, Lou Williams, Trevor Ariza, ou encore Ryan Anderson. Avec leurs 14 réussites extérieures par match, les Rockets n’ont pas froid dans le dos et peuvent donc se permettre l’utilisation abusive de leur adresse extérieure. Promis à des lacunes défensives certaines, les hommes de D’Antoni comblent finalement plutôt bien les absences de James Harden, bien aidés par la hargne habituelle de Pat Beverley, l’intelligence de Trevor Ariza, ou encore l’impact de Nene et Capela sous le cercle. Houston est la douzième défense la plus efficace de la ligue avec 105.6 points encaissés pour 100 possessions.

Alors que la lutte pour le trophée du MVP fait rage, voilà une bien belle occasion pour les deux anciens coéquipiers d’en mettre plein la vue aux observateurs. Avant, peut-être, de se retrouver en playoffs le mois prochain.

Logo Papers Above The Rim