Houston vs Golden State, le duel bat son plein en NBA !

Comme chaque semaine, Papers Above The Rim vous propose le récapitulatif de cette nouvelle semaine en NBA. Nous avons été royalement servis cette semaine par les énormes come-backs venus de nulle part, par les joueurs qui ont vite fait tapé du gros scoring ou encore par des expulsions en pagaille. Coups de chaud, highlights et tensions : bienvenue dans le Weekly Recap épisode 8 !

Golden State. Houston. Houston. Golden State.

Du côté de la conférence ouest, deux équipes semblent se détacher peu à peu des treize autres. Houston et Golden State ont encore une fois réussi une semaine parfaite ou presque.

Chez les texans, le moral est au beau fixe avec deux victoires incontestables en deux matchs. Mercredi, la bande du barbu James Harden se ramenait dans l’Indiana avec la ferme intention de gagner. Mission accomplie pour Houston qui s’impose avec un Harden dans ses standards et notre suisse préféré Clint Capela (22-13). Dimanche, ce sont les Lakers qui ont n’ont pu que constater les dégâts. 118-95, le barbu qui nous taille un nouveau gros match et Houston consolide gentiment sa première place de l’ouest.

Mais, derrière les texans, les champions en titre les Golden State Warriors cravachent pour reprendre leur bien : le leadership de l’ouest. La semaine des Warriors est simple. Trois matchs pour trois victoires, les coéquipiers de Stephen Curry ont cartonné. Ils sont passés en Floride à la vitesse d’un ouragan avec deux blow-outs contre Orlando puis Miami, avant de conclure lundi par une folle remontada à New Orleans. Menés de vingt points à la mi-temps par des Pelicans privés de Anthony Davis, les Warriors réalisent une excellente seconde mi-temps pour gagner en Louisiane. Mais la semaine des champions en titre n’aura pas été de tout repos.

Golden State Warriors – © NBAE via Getty Images

Trois matchs et trois victoires certes mais aussi trois expulsions. Kevin Durant à Orlando et New Orleans pour des comportements peu glorieux et Shaun Livingston pour un duel tête contre tête avec un arbitre à Miami ont été renvoyés au vestiaire. Des problèmes de discipline peu réjouissants, d’autant plus que Stephen Curry vient de se blesser à la cheville…

San Antonio. San Antonio. San Antonio. San Antonio.

Toujours troisièmes et toujours aussi discrets, nous retrouvons les Spurs. San Antonio réalise une nouvelle belle semaine avec deux victoires vendredi contre Memphis dans le Tennessee et contre Detroit lundi à domicile. De plus, les hommes de Coach Popovich ont frôlé le hold-up de l’année en perdant seulement de trois points à Oklahoma dimanche sans les titulaires (90-87) ! San Antonio est solide troisième.

Enfin, ça va mieux pour le Thunder, enfin ! Si ils ont été à deux doigts de perdre contre l’équivalent de l’équipe première des Bulls dimanche soir, les coéquipiers de Russell Westbrook ont fait le boulot cette semaine avec trois victoires en trois matchs. Et puis battre les Wolves, les Spurs et le Jazz, sur le papier ce n’était pas le calendrier le plus simple pour les hommes de Billy Donovan. Le MVP de la saison passée Russ West a claqué deux triple-doubles consécutifs, Paul George a été très impliqué et Steven Adams a officiellement été rebaptisé Monsieur Propre. Seule ombre au tableau, la difficulté dans le jeu à s’imposer pour Carmelo Anthony. Oklahoma est neuvième de l’ouest et fond sur le top 8.

Boston. Boston. Devin Booker. Boston.

Boston est toujours numéro un à l’est et résiste au retour de Cleveland. Cette semaine, les Celtics sont venus à bout de trois franchises portées par leur jeunesse dorée. En effet, Kyrie Irving a été monstrueux pour repousser le duo Joel Embiid-Ben Simmons avec ses 36 points, puis samedi le collectif des verts a résisté aux 38 unités de Devin Booker et des Suns séduisants en attaque mais tellement faibles en défense… Enfin lundi, Uncle Drew (32 points) a remis les bouchées doubles pour battre Giannis Antekounmpo (40 points) et toute sa clique du Wisconsin. Grosse semaine donc réalisée par les hommes de Brad Stevens, d’autant que derrière la cavalerie arrive au triple galop.

Portrait LeBron James - NBA 2017
LeBron James, Cleveland Cavaliers – © NBAE via Getty Images

Les Cavaliers de LeBron James, une nouvelle fois royal cette semaine, en sont désormais à douze victoires consécutives, récoltées face à des adversaires en difficulté. Si Cleveland n’a pas eu de mal à se débarrasser des Bulls lundi, la franchise de l’Ohio a tout de même eu des difficultés en défense à contenir les Hawks (114 points encaissés) jeudi et les Grizzlies samedi (111 points encaissés). Mais offensivement, le jeu est léché, les paniers pleuvent et c’est cela qui fait la différence. Cleveland marque en moyenne 111,5 points par match, autant que Toronto, ce qui en fait la troisième attaque de la ligue à égalité avec les Raptors.

La franchise du Canada d’ailleurs, de manière discrète mais efficace, à la manière des Spurs, s’installe confortablement à la troisième place de sa conférence. Toronto s’éclate avec deux victoires à domicile cette semaine d’abord contre Indiana dans un match très offensif (120-115) puis mardi contre des Suns ayant perdu leur leader Devin Booker en fin de match. D’ailleurs, pas de 46 points marqués par le produit de Kentucky cette fois-ci.

Quatre victoires de suite pour la franchise du Canada. En revanche, non loin de là, la franchise du Michigan cale. Les Pistons se sont inclinés trois fois cette semaine en trois déplacements difficiles à Washington, Philadelphie et San Antonio. Detroit est quatrième et rentre dans le rang.

Denver. Californie. Wisconsin. New-York.

Mais si les cadors nous intéressent, les autres équipes de la ligue ne doivent pas être oubliées pour autant, au contraire. Et si nous avons parlé du quatrième à l’Est, nous n’avons pas parlé du quatrième de l’Ouest, les Denver Nuggets. Privée de Paul Millsap, Denver fait plus que résister au sein de ce monde de requins qu’est la conférence ouest. Les coéquipiers de Nikola Jokic ont glané deux précieuses victoires à domicile contre les Bulls avec 37 points pour Will Barton, puis contre les Lakers deux jours plus tard. Mais Dallas était trop fort lundi pour les hommes de Mike Malone.

Les Mavs ressortent la tête de l’eau cette semaine avec ce succès face aux Nuggets donc et une vicotire maîtrisée samedi face à des Clippers bien fades sans Blake Griffin et qui glissent dans les bas fonds de l’ouest. Mais que les fans des Clipps se rassurent, les fans de l’autre franchise de Los Angeles font grise mine en ce moment également. Les Lakers, après avoir été huitièmes ont brillament enchaînés avec cinq défaites de suite… Ah décidément, les playoffs et les Lakers ça ne semble pas être pour tout de suite…

De l’autre côté du pays, Milwaukee, derrière son Greak Freak, va mieux et malgré la défaite à Boston lundi, les hommes de Jason Kidd se replacent à la sixième place avec notamment une belle victoire à Portland jeudi. Si les Bucks ont pu compter sur les grosses performances de leur Grec, les Knicks ont étant délaissés par leur Letton Kristaps Porzingis, légèrement blessé.

Et cela se ressent pour New York quand le géant n’est pas là. Deux absences, deux défaites, et revoilà les Knicks hors du top 8 de l’est. Enfin, les franchises de Floride alternent le bon et le moins bon. En effet, Miami et Orlando, après une victoire chacun ce week-end, ont laissé des plumes contre Golden State pour le premier cité et à Charlotte pour le Magic. Actuellement dans le ventre mou de leur conférence, les deux équipes peinent à confirmer les espoirs placées en elle au début de saison.

L’équipe de la semaine : Les Utah Jazz

Cette semaine, les Mormons de l’Utah sont récompensés comme étant l’équipe de la semaine chez Papers Above The Rim. Trois victoires et une défaite, le bilan est très sérieux, surtout que le Jazz a joué sans ou avec un Rudy Gobert encore en convalescence de sa dernière blessure. En tout cas, Utah peut compter sur le retour de son franchise player, subtilement remplacé par un Derrick Favors abattant un bon travail.

Donovan Mitchell, Utah Jazz – © NBAE via Getty Images

Mais surtout, un homme s’est montré cette semaine, le rookie Donovan Mitchell. Avec plus de 27 points inscrits en moyenne cette semaine (dont 41 vendredi contre les zozios de la Nouvelle Orléans !) et 4 caviars en moyenne sur les quatre derniers matchs à de hauts pourcentages au shoot, l’arrière a montré que lui aussi pouvait contribuer au jeu de son équipe et lui permettre de gagner des matchs.

D’autres joueurs, comme Ricky Rubio, Alec Burks ou Joe Ingles, ont aussi été très précieux dans cette jolie semaine de Utah. Belle semaine néanmoins stoppée par un run insolent mené par Paul George dans le dernier quart pour OKC mercredi. Il fallait bien ça pour stopper le jus du Jazz !

Mentions honorables : Golden State Warriors, Oklahoma City Thunder

Le joueur de la semaine : Stephen Curry

Les Warriors ont réalisé une grosse semaine, et cela ils le doivent notamment à Stephen Curry. 23 points, 6 rebonds, 10 assists et 3 interceptions à Orlando, 30 points en 30 minutes à Miami et 31 points, 5 rebonds et 11 offrandes à New Orleans. Salade, tomates, oignons, sauce Curry.

Stephen Curry Heureux - NBA 2017
Stephen Curry, Golden State Warriors – © NBAE via Getty Images

Le MVP de 2015 et 2016 a été littéralement injouable pour les pauvres Elfrid Payton aka The Weeknd, Goran Dragic et Rajon Rondo. Insolent d’adresse et de maîtrise, Curry a résumé a lui tout seul la semaine de Golden State. Quand Steph va, tout va. Problème pour la franchise de la baie d’Oakland, le natif d’Akron (non il n’y a pas que LeBron qui est né à Akron) s’est blessé à la cheville pour minimum deux semaines. On en connaît un qui va devoir s’imposer comme un leader côté des champions en titre pendant cette période là. Et pas de bêtises sur Twitter hein.

Mentions honorables : Devin Booker, Giannis Antetokounmpo

Logo Papers Above The Rim