Gary Trent Jr, un sniper cloué sur le banc

Cette semaine, la team Papers Above The Rim se mouille en misant sur le jeune rookie de Portland Gary Trent Jr. Un joueur en quête de minutes dans la grande ligue pour ce nouvel épisode du Rook’s Paper. Let’s go pour le focus, perf’ de la semaine, suivi du starting five ! Enjoy !

High School

C’est d’abord une histoire d’héritage. Les gènes de la balle orange transmis par le paternel Gary Trent Senior. Ancien joueur NBA, passé par l’université d’Ohio avant de porter les maillots de Portland, Minnesota, Dallas et Toronto et finir en Europe. Gary Trent fils n’a pas à chercher bien loin pour trouver son mentor. Il rejoint le lycée de Apple Valley, dans le Minnesota. Dès sa deuxième année, il signe une saison à plus de 21 points de moyenne. Il enchaine avec une saison junior de haut vol, à près de 27 points et 6 rebonds par match. Un joli career high le 16 mai 2016 à 46 points et 9 rebonds, puis on termine les années high school à Prolific prep en Californie. Trent Jr passe la bar des 30 points de moyenne pour sa dernière saison avant de sauter dans le grand bain qu’est la NCAA.

NCAA

Gary Trent Jr est annoncé parmi les meilleurs recrues du pays à la sortie du lycée. C’est Duke qui rafle la mise avec l’arrivée d’un top shooting guard dans leurs rangs. En débarquant chez les Blue Devils, Trent Jr se retrouve dans un roster bourré de talents. Pas facile de sortir du lot aux côtés de Marvin Bagley, Grayson Allen et compagnie. Et c’est pourtant ce que le jeune arrière parvient à faire en devenant le sniper attitré de Duke. Avec un solide 40% derrière l’arc, et une moyenne de 14.5 points, il laisse un petit indice aux scouts NBA concernant l’étendue de son talent. A savoir, un shoot d’une pureté rare, qui fait souvent mouche, cumulé avec une force de caractère très intéressante.

Face à Miami University, GTJ signe son meilleur match de sa saison NCAA. Les Blue Devils étaient menés de 13 points à 10 minutes du buzzer final, quand Trent Jr a décidé de sortir le grand jeu. Clutch comme à son habitude, il plante 3 shoots primés consécutifs, pour finir à 30 points et offrir la victoire aux siens.

“ I just kept shooting. They kept going in. So I’m going to keep shooting when they’re going in, and when they’re not going in. Coach always says shoot your bullets, and I shot my bullets tonight. ”- Gary Trent Jr

Ses premiers pas en NBA

En sortant d’une solide saison universitaire, Gary trent Jr était attendu dans le ventre mou du premier tour. Un temps d’attente légèrement plus long que prévu lors de la soirée de draft, puisqu’il est finalement sélectionné en 37ème position par les Sacramento Kings. Une franchise propice au bon développement comptant de nombreux rookies dans ses rangs. Mais l’ex-pensionnaire de Duke va vite déchanter en apprenant son transfert immédiat du côté de Portland. Le temps de jeu semble lointain derrière C.J. McCollum. C’est donc dans une franchise jouant les premiers rôles (sur le papier) de la conférence Ouest que le jeune rookie va devoir faire ses preuves. Point positif : il y a de quoi prendre de jolies notes en côtoyant McCollum à l’entrainement.

NBA 2018 Gary Trent Jr Lay back Blazers Home
Gary Trent Jr, Portland Trailblazers – © NBAE via Getty Images

Il doit attendre le 5 novembre et un garbage time face aux Timberwolves pour jouer ses premières minutes et inscrire ses 2 premiers points dans la grande ligue. Le 17 novembre, c’est de nouveau face à Minnesota que le rookie foule les parquets. En seulement 6 minutes, il inscrit 8 points à 2/2 à trois points. Vous l’aurez compris, GTJ compte bien se saisir des petites miettes que lui laisse Terry Stotts. Alors, mérite-t-il un temps de jeu plus conséquent dès cette année ?

Logo Papers Above The Rim