Lonnie Walker IV, un jumper en attente

Cette semaine, Papers Above The Rim s’intéresse sûrement au choix de draft le plus intriguant du premier tour 2018. Il faut dire que les Spurs de San Antonio ne font jamais rien comme tout le monde. Vous l’aurez compris, ce rook’s paper hebdomadaire sera consacré au jeune Lonnie Walker IV, alors même qu’il n’a toujours pas joué la moindre minute sur les parquets NBA. Focus, performance de la semaine, sans oublier le starting five ! Enjoy !

High School & NCAA

Lonnie Walker, quatrième du nom, voit le jour du côté de la Pennsylvanie. Durant ses années High School, il rejoint le lycée de sa ville natale, Reading High School. Déjà très à l’aise dans les airs, le jeune arrière prend doucement ses marques. Il termine sa première saison avec 8 points de moyenne, et sera stoppé dans son élan pour une blessure durant son année sophomore. Cela ne l’empêche pas de signer une jolie saison à plus de 16 points de moyenne. Walker enchaine, jusqu’à offrir le championnat d’état (Pennsylvania 6A) à son lycée pour sa dernière saison high school en 2017. Il quitte le lycée avec le record all-time de Reading High School au niveau du scoring avec 1 828 points inscrits.

Direction la NCAA pour savoir s’il fait partie de ces joueurs ready pour le One-And-Done. Courtisé par de prestigieuses universités comme Kentucky, Syracuse, Arizona ou encore Villanova, Lonnie Walker IV choisit finalement la fac de Miami. Avec ses 11.5 points de moyenne, il devient le premier freshman meilleur scoreur de Miami depuis Darius Rice en 2001. Il starte 18 fois sur ses 32 apparitions sous le maillot des Hurricanes, et inscrit son nom à la draft 2018, après une seule petite saison en NCAA. Arrière athlétique très efficace dans la percussion, et capable de sanctionner derrière l’arc, quelle franchise pourrait être intéressée ?

Ses premiers pas en … G-League

Le 21 juin 2018, Lonnie Walker IV est sélectionné en 18ème position de la draft. Un choix qui le fait atterrir au Texas, dans la franchise mythique de San Antonio. Difficile de dire si les Spurs version 2018-2019, constituent un bel environnement pour le développement du jeune rookie. La concurrence pour commencer : départ de Manu Ginobili, certes, mais arrivée d’un certain DeMar Derozan, synonyme d’un temps de jeu très réduit pour le jeune arrière. Tellement réduit, que l’ex-pensionnaire de Miami n’a toujours pas posé le pied sur un parquet NBA.

NBA 2018 Lonnie Walker San Antonio Spurs Blanc Dunk
Lonnie Walker, San Antonio Spurs – © NBAE via Getty Images

Mais Lonnie Walker IV n’a même pas le temps de penser à la concurrence, puisqu’il se déchire le ménisque deux semaines avant le début de la saison. La réhabilitation du jeune rookie se fera donc du côté de la G-League, sous le maillot des Austin Spurs, l’équipe affiliée à San Antonio. Il devra prendre son mal en patience avant de retrouver le chemin des entrainements de Gregg Popovich. En attendant, rien de mieux qu’une petite rééducation à coups de perf’ en G-League.

Il sera très intéressant de voir l’intégration du jeune rookie dans le climat actuel des San Antonio Spurs,  qui pointent aujourd’hui à la 10ème place de la conférence Ouest.

La perf de la semaine

Pas de simple perf’ cette semaine, mais un très joli duel que se sont livré Luka Doncic et Trae Young. Les deux jeunes talents se sont répondu coups pour coups sur la terre texane de Dallas. 24 points (5/14 aux tirs), 10 rebonds et 6 assists en 35 minutes pour le slovène. 24 points (11/20), 10 assists pour la nouvelle star des Hawks, en 35 minutes également. La bataille du futur était bien au rendez-vous.

C’est finalement une victoire logique des Mavericks à domicile face à l’avant dernière équipe de la conférence Est.

Le 5 de la semaine


PG : Trae Young | SG : Landry Shamet | SF : Jevon Carter | PF : Jaren Jackson | C : DeAndre Ayton


Pas de surprise à la mène avec l’homme à tout faire d’Atlanta Trae Young. Malgré un bilan collectif très compliqué, le jeune rookie continue de marquer des points dans la course au titre de rookie of the year. Une nouvelle entrée pour compléter la ligne arrière avec Landry Shamet. L’arrière des Sixers, ex-pensionnaire de Wichita State, réalise un bon début de saison en back-up de JJ Redick. Un artilleur longue distance comme on les aimes à Philadelphie.

Direction Memphis pour les deux prochains joueurs de notre starting five. Un petit nouveau, Jevon Carter qui a joué ses premières minutes en NBA face à Houston cette semaine. Une solide première performance avec 11 points en 22 minutes à 5/9 aux tirs dont 1/5 à trois points.

Deuxième Grizz, il s’agit du désormais habitué Jaren Jackson Jr qui poursuit son ménage dans les raquettes adverses. A ses côtés dans la peinture, Monsieur double-double DeAndre Ayton. Le numéro 1 de draft a réalisé un très bon match à 18 points et 12 rebonds lors de la victoire de Phoenix face à Minnesota.

Logo Papers Above The Rim